Truth Is Important

Who Is God

Who Is Jesus

Peace With God

Reformation

21st Century Reformation  Commentary

Encouragement



Past Features



 


 

 

Anthony Buzzard

 

Anthony Buzzard Website:

restorationfellowship.org

 

Anthony Buzzard e-mail:


anthonybuzzard@

mindspring.com

 

 


Anthony Buzzard MultimédiaSur Anthony Buzzard
PDF

 

Qui est Jésus? (page 11)

par Anthony Buzzard   

<Page Précédente    Page Suivante>

     

APPENDICE

Un des faits les plus frappants prédits au sujet du Messie est qu’il n’est définitivement pas Dieu, mais le Fils de Dieu. Le Psaume 110:1 est le texte-preuve principal Christologique du NT, et y fait allusion quelques 23 fois. Le lien de parenté entre Dieu et le Messie est indiqué avec précision par le titre donné au Messie -adoni (Ps. 110:1). Cette forme du mot « seigneur » invariablement (toutes les 195 occurrences) désigne des personnages non-divins dans l’AT. Adoni doit être prudemment distingué d’adonai. Adonai dans toutes ces 449 occurrences veut dire la Déité. Adonai n’est pas le mot qui apparaît dans Psaume 110:1. Cette distinction importante entre Dieu et l’homme est une partie vitale du texte sacré et est confirmée par Jésus lui-même dans Matthieu 22:41ff. Elle place le Messie dans la catégorie d’homme, cependant élevé. Psaume 110:1 apparaît à travers tout le NT comme un texte-clé décrivant la position du Messie en relation au seul Dieu (voir Actes 2:34-36).

Adonai et Adoni (Ps. 110:1) Le passage de l’Ancien Testament préféré du NT

Pourquoi le Messie est appelé adoni (mon seigneur) et jamais adonai? (Seigneur Dieu)
« Adonai et adoni sont des variations Massorètes visant à distinguer la référence divine de l’humaine. Adonai se rapporte à Dieu et Adoni aux êtres humains supérieurs.

Adoni
- réf. aux hommes: mon seigneur, mon maître [voir Ps. 110:1]

Adonai
- réf. à Dieu...Seigneur » (Brown, Driver, Briggs, Hebrew and English Lexicon of the Old Testament, sous adon [=seigneur], pp. 10, 11).

« La forme ADONI (‘mon seigneur’), un titre royal (1 Sam. 29:8), doit être prudemment distinguée du titre divin ADONAI (‘mon Seigneur’) utilisé pour désigner Yahweh. » ADONAI -la forme plurielle spéciale [le titre divin] la différencie d’adonai [avec voyelle courte] = mes seigneurs [trouvé en Gen.19:2] » (International Standard Bible Encylopedia, « Seigneur, » p. 157).

« Seigneur dans l’AT est utilisé pour traduire ADONAI quand il est appliqué à l’Être Divin. Le mot [Hébreu]...a un suffixe [avec ponctuation spéciale] probablement pour le différencier. Il est parfois incertain s’il s’agit d’une appellation divine ou humaine...Le Texte Massorète fait quelquefois la distinction entre le mot ‘saint’ ou seulement ‘excellent’, quelquefois par une variation dans l’usage de la [voyelle] - adoni, adonai [voyelle courte] et adonai [voyelle longue] » (Hastings Dictionary of the Bible, “Seigneur,” Vol. 3, p. 137).

« L’Hébreu Adonai dénote exclusivement le Dieu d’Israël. Il est attesté environ 450 fois dans l’AT...Adoni est adressé aux êtres humains (Gen. 44:7, Nom. 32:25, II Rois 2:19 [etc.]). Nous devons supposer que le mot adonai a reçu sa forme spéciale pour le distinguer de l’usage séculier d’adon [ex., adoni]. La raison pour laquelle [Dieu est adressé] comme adonai, [avec voyelle longue] au lieu du terme normal adon, adoni ou adonai [avec voyelle courte] peut avoir permis de distinguer Yahweh des autres dieux et des seigneurs humains » (Dictionnaire des Déités et des Démons dans la Bible, p. 531).

L’extension du ā sur Adonai [le Seigneur Dieu] peut-être attribuée au souci des Massorètes de marquer le mot comme sacré par un petit signe extérieur » (Theological Dictionary of the Old Testament, “Adon,” p. 63 et Theological Dictionary of the New Testament, III, 1060ff, n. 109).

« La forme ‘à mon seigneur,’ l’adoni, n’est jamais utilisée dans l’AT comme une référence divine...le fait généralement accepté [est] que la ponctuation Massorète différencie les références divines (adonai) des références humaines (adoni) (Wigram, The Englishman’s Hebrew and Chaldee Concordance of the Old Testament, p.22) » (Herbert Bateman, “Ps.110:1 et le NT,” Bibliothecra Sacra, Oct.-Déc., 1992, p. 438).

Le Professeur Larry Hurtado de l’Université d’Édimbourg, auteur célèbre d’un classique moderne sur la Christologie indique : « Il n’y aucun doute que les termes Adonai et adoni fonctionnent différemment : l’un exprime une façon respectueuse d’éviter de prononcer le mot YHVH et l’autre permet d’employer le même mot pour des personnages non-divins » (d’une correspondance, 24 Juin 2000).

 

<Page Précédente    Page Suivante>

 





| Home | About 21st CR | Multimedia | Contributors | Spread the Word | Contact Us | Truth Is Important | Who is God | Who is Jesus |

| Peace with God | Reformation | 21st CR Commentary | Encouragement | Past Features | Permissions | Privacy Policy | Site Map |

Copyright © 2010 21st Century Reformation. All rights reserved.

Website and Design by " Sharon"